CODELART

Expo collective Trip-tease chez Art Social Club

Du 12 septembre au 14 octobre 2018 – Art Social Club – BORDEAUX (FRANCE)

Inaugurée le 21 juin 2017, l’association Art Social Club. est heureuse de vous présenter sa première exposition collective intitulée: « TRIP-TEASE ».

D’un abord purement formel, la richesse des moyens d’expressions des artistes sélectionnés pour cet événement pourrait paraître quelque peu hétérogène.
Pourtant, un fil rouge ténu les relie sans aucun doute : celui du voyage, de l’itinérance. Trip intérieur, vagabondage en terres inconnues, les artistes présents lors de cette exposition nous proposerons chacun à leur manière, avec leurs personnalités propres, une vision unique du « trip ».


Petite présentation des artistes de l’expo :

ANTOINE ALVES
antoinealves.com
Diplômé d’architecture en 2013 à l’école d’architecture de Rouen, Antoine Alves travaille en agence à Paris puis à Bordeaux où il vit aujourd’hui. Parallèlement à sa profession, il touche à la photographie, l’illustration et la peinture, c’est un poète de la forme picturale et architecturale, dans l’espace, ou sur une feuille blanche.
Lors d’un voyage à Grenade en 2014, Antoine Alves tombe sous le charme de cette ville escarpée aux volumes complexes et chargés d’histoire. Il s’inspire de ces formes rencontrées au détour de voyages et de découvertes itinérantes et couche alors sur papier ses émotions architectoniques.
Dans ses travaux, sa démarche vise à retranscrire, transcender et rêver la ville d’aujourd’hui. Depuis quelques années, il mène des réflexions architecturales utopiques et graphiques autour de la densité urbaine, du vivre ensemble et de la transversalité. Ces thématiques se trouvent révélées par des jeux puissants et contrastés d’ombre et de lumière, développant un style à l’image de la ville qu’il retranscrit : sensible, poétique et imparfaite.

FABIEN RONDET
www.fabienrondet.com
Diplômé en Art graphique de l’ ESAG-penninghen depuis 1997, Fabien Rondet a tout d’abord été Storyboarder entre autres pour le générique des « Guignols de L’infos » de 1998 puis pour des publicités TV.

Il a ensuite collaboré à de nombreux projets dans des domaines variés comme le cinéma (recherches visuelles) le jeu vidéo (colorisation), l’édition (illustration) ou encore la BD (dessin et colorisation).

En 2010, il commence une formation spécialisée en dessin qui va durer 4 ans. En 2014, il commence la peinture à l’huile, allant d’un sujet à l’autre pour expérimenter les effets de la couleur.

En juin 2016, son travail se concentre alors sur le paysage où le travail de couleur lui permet de recréer des atmosphères narratives nostalgiques en léger décalage avec la réalité. Influencé à la fois par sa formation, mais aussi le cinéma et l’art contemporain, il fait évoluer sa série la plus importante intitulée « Les Eaux de Mars » (référence à la célèbre chanson) vers une esthétique à la fois moderne et classique. Cette série compte à ce jour 21 peintures, parmi lesquelles deux sont présentées durant l’exposition « Trip-tease ».

DAVID D’INGÉO

David D’ingéo est né à Lyon.
Il est acteur, auteur, photographe et plasticien.

Son travail de plasticien est tout en relief. Différents objets et lettres d’imprimerie sont assemblés sur des collages papier, base de ses créations. On trouve aussi des aimants, briquets, petits bijoux sur ces œuvres interactives et ludiques.
Pour « Trip-tease », David D’ingéo expose trois de ses « MAPS », spécialement réalisées pour cet événement.
Une ville, une proie, un crime, un serial-killer. Les Maps se déroulent à Bordeaux, les trois victimes sont AMY SUPER, la lap-danseuse, DAVE, l’escort-boy et CHRIST, l’homme panthère du domaine de Château-neuf…

NICOLAS CAZALÉ
www.nicolas-cazale.com
Par un chemin « détourné », le cinéma lui a fait découvrir la peinture. Que faire entre deux tournages, dans ce temps d’attente élastique ?
C’est dans l’atelier de son frère q’il a compris qu’une toile, des couleurs et le silence pouvaient lui offrir, à sa demande, un espace de création. « Arrête de tourner en rond… Peins un tableau…  » lui avait-il dit alors… Sans le savoir, il venait de briser le cercle.
Depuis maintenant presque 20 ans, il ne s’est jamais refermé.
Chez le peintre ou le sculpteur, le regard tient une place prépondérante dans le rapport qu’il entretient avec l’oeuvre picturale « en chemin ». Qu’en est-il des autres sens ? Pourrions-nous les utiliser dans le processus créatif ?
C’est en fermant les yeux ou en les recouvrant d’un bandeau qu’il a tenté de répondre à ces questions, pour que le toucher, l’ouïe, l’odorat et même le goût puissent eux aussi s’exprimer.

FRANÇOIS BOURNIGAULT
www.francois-bournigault.com
Appareil photo numérique, ordinateur et logiciels sont ses principaux outils de créations. Ils lui permettent de mettre en image une constante que l’on retrouve dans la plupart de ses créations, une restructuration de l’espace qui nous entoure. Elles sont une invitation à regarder autrement, à nous interroger sur celui-ci et au-delà.
Outre son travail de création, François Bournigault s’implique fortement dans la vie culturelle locale, entre autre en participant à l’organisation de parcours artistiques, dans les ateliers des quartiers historiques de Bordeaux, étant un fervent défenseur d’une culture de proximité ouverte à tous.

ART SOCIAL CLUB
39 rue Bouquière
33000 Bordeaux